Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:40

23 octobre 2012


Transmis par GW

 

 

Revoir :

 

http://partenia2000.over-blog.com/article-michel-russo-eveque-de-doba-expulse-du-tchad-111359264.html

 

A la suite de l’expulsion de Mgr Russo, l’un d’entre vous  me demandait s’il y avait une pétition.
A ma connaissance, il n’y a pas de pétition à propos de cette expulsion.

Mais il y en a une, créée par la plateforme française Publiez Ce Que Vous Payez.

Avant de vous donner les coordonnées de cette pétition, que je vous exhorte à signer, je voudrais vous donner ici le passage de l’homélie de l’évêque, qui lui a valu son expulsion :


Laissons derrière nous le passé : la mentalité que ‘‘ Nous avons fait toujours comme ça ’’, libérons notre esprit  pour arriver à nous mettre debout et à faire avancer et continuer à agir en notre faveur, en faveur  de la personne humaine.

Une Eglise qui avance, capable de rendre visible la foi, l’espérance, la capacité de partager ce que nous sommes et ce que nous avons. C’est absurde et injuste de continuer à vivre dans la misère quand de nos terres de Kome sortent chaque jour des milliards qui s’en vont en Amérique.
L’Eglise catholique, avant que les sociétés commencent l’extraction du pétrole, s’était beaucoup engagée et elle avait réussi à retarder de quelques années la date de l’ouverture de la vanne pour organiser sur place un comité de contrôle pour que les ressources du pétrole soient pour tous les Tchadiens  et non le monopole d’un parti ou d’une ethnie…


Alors, voici le lien où vous trouverez la pétition :


la pétition pour que la France soutienne plus fortement la Directive Transparence.

Créée par PCQVP France

Destinataire : Union Européenne et gouvernement français

 

« Nous, citoyens préoccupés par le pillage des revenus liés à l’exploitation des ressources naturelles, demandons aux dirigeants et députés européens d’imposer la transparence aux entreprises pétrolières, gazières, minières et forestières. Des règles européennes ambitieuses permettront de mettre fin aux pratiques opaques des grands groupes et gouvernements corrompus qui favorisent les intérêts privés au détriment des populations maintenues dans la pauvreté »


6afb43ccd77c2e29bb7377f11025c6c7.jpg

 

================================

 

Il faut savoir aussi que

Aux USA :

Adoptée en juillet 2010, la « Wall Street Dodd-Frank reform » a pris une dimension concrète le 22 aout dernier avec l’adoption de deux mesures d’envergure par l'autorité des marchés financiers américaine (SEC -Securities and exchange commission). Cette réforme, qui exige que les entreprises du secteur extractif (pétrole, gaz, minerais) fassent un reporting pays par pays des commissions versées aux pays dans lesquels elles opèrent, résulte d’un long combat mené par des élus et par des ONG rassemblées dans la coalition Publish What You Pay. La première obligation consiste à publier les paiements (taxes, royalties, bonus, dividendes) versés aux gouvernements étrangers à partir du 30 septembre 2013 ; la seconde à révéler l’extraction et l’utilisation des « minerais de guerre » provenant de RDC (République démocratique du Congo) à partir du 31 mai 2014, le commerce de ces minerais étant étroitement lié aux conflits armés. Cette réforme s’applique aux entreprises américaines et étrangères cotées aux Etats-Unis, qui représentent près de 90% des compagnies pétrolières mondiales. « Les entreprises extractives cotées aux Etats-Unis, telles que Total, Chevron, BP et Shell, devront désormais révéler leurs paiements aux gouvernements de tous les pays où elles opèrent, s’est félicitée Publish What You Pay. Une mesure clé pour mettre un terme à l’opacité dans le secteur extractif, source d’injustices, de violence et de pauvreté, en particulier dans des pays où les services publics ont tant besoin de financements ».

 

 

Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:35

 

21 octobre 2012


Transmis par Claude Drui

 

Un  message AEFJN

 header-copie-1.jpg


Chers membres d’AEFJN,

 

Je vous envoie quelques documents sur l’expulsion de Mgr. Michel Russo, evêque de Doba (la région pétrolière du Tchad) pour avoir dénoncé la gestion des revenus du pétrole par le gouvernement, pendant que la population devient de plus en plus pauvre.

 

Je vous envoie aussi un article sur l’exploitation du pétrole au Tchad qui est apparu en Forum d’Action d’AEFJN après ma visite à la région de Doba.

 

Merci de diffuser la nouvelle dans vos revues et feuilles de nouvelles pour que la population du Tchad puisse bénéficier aussi de la richesse pétrolière.

 

Bien à vous.

Begona Inarra

 

----------------

 

Dear members of AEFJN,

 

I am sending you some news on the exploitation of oil in Chad, the consequences for the population.

 

This is important at a moment when the bishop of Doba has been expelled for having denounced the management of oil revenues by the government, while the population is becoming poorer and poorer.

 

Thank you to diffuse the news in your magazines and newsletters. That could help the population of the region to benefit from the oil revenues.

 

Best regards

Begona Inarra

Executive Secretary

Africa Europe Faith and Justice Network (AEFJN)

174, rue Joseph II - B-1000 Brussels - Belgium

Tel. +32 (0)2 234 68 12

Mobile +32 471 294 044

begoinarra@aefjn.org

www.aefjn.org

 

chad.gif

 

 

A voir sur  :

http://issuu.com/partenia/docs/expulsion_d_un__v_que__au_tchad?mode=window&pageNumber=1

 

 

Pipeline-30de5_450-2.jpg

 

 

 

Voir aussi  sur le blog  Publiez Ce Que Vous Payez

 

Une amie m’interpelle :

 

- Au fait, j’ai lu quelque chose sur ton association… C’est bien. C’est drôlement bien !

 

- Laquelle ? Je suis avec beaucoup d’associations…

 

- Mais si, l’association … je ne sais plus son nom…

 

Elle cherche désespérément et finit par trouver :

 

- « Donnez ce que vous voulez »

- Ah !  C’est plutôt : "Publiez Ce Que Vous Payez"

 

La page du Tchad :


http://pcqvp.over-blog.com/article-pcqvp-tchad-40668557.html

 

 

 


 

 

 


Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:30

Synode Africain


Proposition  55


Abolition de la peine capitale


“L’Église voit comme un signe d’espérance l’opposition croissante du public à la peine de mort, quand bien même une telle peine est perçue comme l’expression de la justice et une sorte de légitime défense de la part de la société. La société moderne, en fait, possède les moyens de supprimer de manière effective la criminalité en rendant les criminels inoffensifs sans devoir leur dénier la chance de se réformer” (Compendium de la Doctrine Sociale de l’Église Catholique, n.405).

La dignité de la personne exige que ses droits fondamentaux soient respectés quand bien même il ne respecterait pas les droits des autres. La peine capitale empêche un tel but. Parfois, la peine de mort est utilisée pour éliminer les opposants politiques. Par ailleurs, les pauvres gens qui ne peuvent pas se défendre sont plus facilement soumis à cette punition définitive sans appel.

Le Synode appelle à l’abolition totale et universelle de la peine de mort.

  

 

 

 

AFRICAE MUNUS
DU PAPE
BENOÎT XVI


85.

…Pour cela, l’Église doit organiser la pastorale du monde carcéral pour le bien matériel et spirituel des prisonniers. Cette activité pastorale est un service réel que l’Église offre à la société et que l’État doit favoriser pour le bien commun. Avec les membres du Synode, j’attire l’attention des responsables de la société sur la nécessité de faire tout ce qui est possible pour arriver à l’élimination de la peine capitale,[135] ainsi que sur la réforme du système pénal pour que la dignité humaine du prisonnier soit respectée. Aux agents pastoraux revient la tâche d’étudier et de proposer la justice restaurative comme un moyen et un processus pour favoriser la réconciliation, la justice et la paix, et la réinsertion dans les communautés des victimes et des offenseurs.[136]

 

 --------------

 


28 septembre 2012


Transmis par Clément Boursin (ACAT)

 

A1-85.jpg


jeudi 27 septembre 2012


Madagascar s'engage à abolir la peine de mort


Par RFI

Le président de la transition malgache est New York dans le cadre de la 67e Assemblée générale des Nations unies. Andry Rajoelina, plus de trois ans après son arrivée au pouvoir, est reconnu comme chef de l’Etat jusqu’aux prochaines élections. Il s’est exprimé le 26 septembre à la tribune de l’Assemblée générale. Et en marge de sa visite, il a signé un traité historique abolissant la peine de mort à Madagascar. Un geste qui s'inscrit aussi dans une stratégie de politique intérieure.

La peine de mort est en vigueur à Madagascar, mais la dernière exécution remonte à 1958. Depuis plus de 50 ans, les condamnations à mort sont toujours commuées en peine de travaux forcés à perpétuité…

L’ACAT, l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture a néanmoins réagi positivement à ce geste. Elle rappelle que 55 condamnés à mort sont recensés dans le pays, et que ces détenus sont en situation d’exclusion sociale totale. L’association encourage aussi les autorités à ratifier rapidement ce traité pour que la peine de mort puisse être définitivement abolie.

Andry Rajoelina a également signé un protocole qui renforce les droits de l’enfant. La réaction est prudente aussi de la part des associations qui attendent la mise en œuvre par les autorités.

Ces engagements interviennent à un moment où le président de la transition doit soigner son image et ses relations vis-à-vis de la communauté internationale en vue des élections de 2013.

Depuis trois ans, la situation des droits de l’homme à Madagascar est vivement critiquée, notamment par les Etats-Unis.

 

 

A2-43.jpg

 

 


Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:25

26 septembre 2012


!cid image003 jpg@01CD9AFE   

     Transmis par Clément Boursin

 

 

 

 

 


Bosembo : « Lutte contre l’impunité en Afrique »


http://issuu.com/partenia/docs/bosembo_12_-_septembre_2012

 

 

 

 

Hors-série septembre 2012

Suivi des actions traitées entre juin 2011 et juin 2012


http://issuu.com/partenia/docs/bosembo_hs1_-_septembre_2012

 

 

 

Le-plus-grand-mal.png

Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:25

 

 

26 septembre 2012


-cid_image003_jpg-01CD9AFE.jpg

 

 

       Transmis par Clément Boursin

 

 

 

 

 

 

 

UHURU HAKI


« Protection des défenseurs des droits de l’homme en Afrique »

 

 

 

Veuillez trouver le 21ème numéro de l’action suivie : réseau d’alerte et d’intervention « Uhuru Haki».


Vous trouverez également un hors-série faisant le bilan des actions de l’année passée.

Bonne lecture.


http://issuu.com/partenia/docs/uhuru_haki_21_-_septembre_2012

 

 

Le Hors Série :  http://issuu.com/partenia/docs/uhuru_haki_hs1_-_septembre_2012

 

 

 

bkq9zb0x.jpg

Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:20

12 septembre 2012


Transmis par Clément Boursin (ACAT)

 

 

FloribertChebeya_2.jpg


Procès Chebeya : l'audience en appel reportée à une date ultérieure au sommet de la Francophonie

 

11/09/2012 à 13h:20 Par Jeune Afrique

 

L’audience en appel du procès Chebeya a été reportée au 23 octobre 2012, soit une date ultérieure au sommet de la Francophonie qui doit se tenir du 12 au 14 octobre à Kinshasa. Dolly Ibefo, directeur exécutif de la Voix des sans Voix, l'ONG fondée par Floribert Chebeya, dénonce unune volonté de "déni de justice".

L’audience du procès en appel des policiers accusés de l’assassinat du militant des droits de l'Homme Floribert Chebeya, prévue mardi 11 septembre, devra attendre. Elle a été repoussée au 23 octobre, date située après le sommet de la Francophonie, qui doit se tenir du 12 au 14 octobre dans la capitale congolaise. « Ce sont des manœuvres dilatoires qui visent le déni de justice et la consécration de l'impunité en République démocratique du Congo », a dénoncé Dolly Ibefo, directeur exécutif de la Voix des sans Voix, l’ONG fondée par Floribert Chebeya.

Le report « cherche à protéger le général John Numbi pour qu'il ne soit pas inculpé », a poursuivi Ibefo. La Haute cour militaire devait en effet dire si elle autorisait la comparution de John Numbi, chef de la police suspendu de ses fonctions et considéré par les parties civiles comme le « suspect numéro un » dans cette affaire.

"Le ministère empêche de diligenter des enquêtes"

« Nous avons présenté de nouveaux éléments qui peuvent amener à la vérité mais le ministère public dit qu'on ne peut plus en ajouter d'autres. Il devrait diligenter des enquêtes supplémentaires mais il les empêche », a ajouté Dolly Ibefo.

En première instance, le tribunal a condamné à mort le colonel Daniel Mukalay, numéro deux des services spéciaux de la police et principal suspect. Un autre policier avait été condamné à la prison à perpétuité et trois autres ont été acquittés. Mais tous sont rejugés depuis le 19 juin.

Floribert Chebeya, avait été retrouvé mort le 1er juin 2010 dans sa voiture près de Kinshasa, les poignets portant des traces de menottes. Il s'était rendu la veille à un rendez-vous à l'inspection général de la police, accompagné par son chauffeur, Fidèle Bazana, dont le corps n'a jamais été retrouvé.

(Avec AFP)

----------------------


REVOIR :

RDC: François Hollande hésite à aller au 14e sommet de la Francophonie

 

 


Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:15

16 juillet 2012

La peine de mort abolie au Bénin

juillet 2012


Paris, Cotonou, le 9 juillet 2012 – Le Bénin a adhéré le 5 juillet 2012 au deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques visant à abolir la peine de mort. Il devient ainsi 9ème pays africain partie à ce protocole et le 17ème pays abolitionniste en Afrique.

 

assemble_nationale_benin_500x300-333x200.jpg


Le 18 août 2011, par un vote à une très large majorité, les députés béninois avaient décidé d’abolir la peine de mort dans leur pays. Le 5 juillet 2012, le Gouvernement a déposé son instrument de ratification. Le Protocole entrera en vigueur au Bénin le 5 octobre 2012 conformément à son article 8 §2 qui stipule que « Pour chacun des Etats qui ratifieront le présent Protocole ou y adhéreront après le dépôt du dixième instrument de ratification ou d’adhésion, ledit Protocole entrera en vigueur trois mois après la date du dépôt par cet Etat de son instrument de ratification ou d’adhésion ».

La FIACAT et l’ACAT Bénin qui ont accompagné ce processus félicitent les autorités béninoises pour cet engagement. C’est un pas très important en faveur de la protection des droits de l’homme au Bénin.

Le Bénin doit maintenant retirer toute référence à la peine de mort de son droit pénal et commuer les peines des condamnés à mort qui sont détenus à la prison civile d’Akpro-Missérété, près de Cotonou, en peines d’emprisonnement à temps. La FIACAT et l’ACAT Bénin veilleront à la mise en œuvre effective de ce Protocole.

Le Deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques a été adopté en 1989 par l’Assemblée générale des Nations unies. Il s’agit du seul traité à portée universelle qui prévoit l’abolition de la peine de mort de manière définitive. Le Bénin est le 9ème État africain à ratifier ce Protocole, portant ainsi à 75 le nombre de pays l’ayant adopté dans le monde.


Contact presse :
- FIACAT : Guillaume Colin – g.colin@fiacat.org – +226 66 33 82 55
- ACAT Bénin : Pascal Zohoun – acat_coordbnin@yahoo.fr – +229 95 85 16 46

Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:10

27 juin 2012


Transmis par Clément Boursin (ACAT France)


L’ONG ACAT et la promotion des droits de l’homme à Kinshasa


421657_316370711754267_185030074_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Sur : http://radiookapi.net/nationale/2012/06/26/long-acat-la-promotion-des-droits-de-lhomme-kinshasa/

 

 

 


L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) est une organisation non gouvernementale basée à Kinshasa. Cette ONG exécute les projets dans le domaine de la défense et de la promotion des droits humains en RDC depuis 1994.

Bernard Katumba, secrétaire général de l’ONG ACAT fait le point de leurs activités au micro de Jody Nkashama et Nounou Ngoie.


http://radiookapi.net/files/20120626-Service-ONG-ACAT00.mp3

 

-------------------------

 

fiacat-173.gif

 

 

 

 

Voir aussi :

http://www.fiacat.org/ 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:04

 

 Il faut briser le silence  !

 

Par Gérard Warenghem, ancien curé aux Rois Mages


Les crimes rituels au Gabon, ce n’est pas nouveau… Mais ce qui me touche plus particulièrement cette fois ci, c’est que la victime, Lena Marcelle, était une chrétienne active aux Rois Mages (Libreville – Gabon), paroisse où j’ai vécu de 1971 à 1991[1].


405946_2359746436291_1329206986_31935457_1199251021_n.jpg

A la JEC, quand on fait révision de vie, dans la première partie, au VOIR, une fois le fait retenu et bien expliqué, on pose la question : « connaissons nous d’autres faits pareils ? »


En 1989 ou 1990, j’étais donc aux Rois Mages, mais, mauvaise santé oblige, j’avais dû prendre deux ou trois mois de repos. Et l’évêque avait demandé à l’abbé Jean Vincent, tout nouvellement ordonné, de me remplacer.

A mon retour, je lui demande si tout s’est bien passé… Oui, mais… (et ce sont les chrétiens qui m’ont expliqué) : l’abbé avait connu quelques peurs. En effet, à la veille d’élections, une rumeur courait dans la ville : « une liste circule…pour gagner les élections il faut assassiner un albinos, un jumeau, un jeune prêtre… » et j’oublie le reste de la liste…Le jeune prêtre… il était le seul jeune prêtre !

Depuis, l’abbé Jean Vincent est devenu évêque, et je pense qu’il doit avoir gardé un souvenir de cette époque…


Pour conclure, je répéterai à l’attention des jécistes, des anciens jécistes, et de tous les chrétiens qui veulent « pratiquer », pas seulement le dimanche, mais à chaque instant : prenons le temps de faire révision de vie, sur le malheur qui vient de toucher la famille de Lena et sur sa famille des Rois Mages.

 



[1] La joie de vivre en communauté : http://joie-en-communaute.over-blog.com/

 

------------------------------------------------


 

Les crimes rituels au Gabon

 


arton17414-5d326.jpg

 

 

 

 

Avec Jean Elvis Ebang Ondo 1, mettons fin au silence !

 

 

 

 

 

87460.jpg

 

 

 

Avec Ali Bongo 2 , réagissons !

 

 

 

 

 

5_conferencedesevequesgabon-300x150.jpg

Avec les évêques du Gabon 3 , crions haut et fort que « la vie est un don de Dieu, elle ne doit en aucun cas être détruite pour quelque avantage que ce soit ».

 

 

 

 

 

VOIR – JUGER – AGIR

 

 

 

 


 

 


[1] Fondateur de l'Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR). Aujourd'hui, l'association fête ses cinq années. Et le constat est terrible : « En 2010, nous avons recensé 37 cas. Chaque semaine, on découvre un corps dans la nature. Chaque semaine, un enfant gabonais est assassiné pour satisfaire des personnalités qui font ces basses besognes », précise le président de l'ALCR.

http://africamix.blog.lemonde.fr/2011/07/16/gabon-lhorreur-des-crimes-rituels-continue/ (16 juillet 2011)

 

 

 

[2] On y apprend qu’Ali Bongo a décidé de réagir face aux crimes rituels qui ont lieux au Gabon.

« Nous sommes dans un Etat démocratique, un Etat de Droit et nous vivons sous le règne de la Loi. Si les lois ne sont pas suffisantes pour résoudre ce problème alors qu’on les modifie. Mais si nos lois sont bonnes alors qu’on les applique dans leur plénitude, sans faiblesse et sans excès. Je le répète personne n’est au dessus de la Loi » a déclaré le chef de l’Etat.

http://www.gabonews.com/politique/8087-crimes-rituels-et-insecurite-au-gabon-le-chef-de-letat-tape-du-poing-sur-la-table-   (11 avril 2012)

 

 

 

[3] Les évêques gabonais ont annoncé dans leur déclaration finale que « nul n’a le droit de disposer ni de sa vie ni de celle d’autrui. Ainsi nos cœurs de pasteurs saignent chaque fois qu’il nous est fait état de crimes rituels de plus en plus nombreux perpétrés dans notre pays. Nous condamnons avec fermeté ces pratiques contraires à toute valeur humaine et chrétienne. 

Il est inadmissible que les auteurs et les commanditaires de ces actes crapuleux demeurent presque toujours impunis. La vie est un don de Dieu, elle ne doit en aucun cas être détruite pour quelque avantage que ce soit.

 Nous décrétons pour l’Eglise Catholique, la journée du 28 décembre de chaque année, fête des Saints Innocents, comme journée de prière pour les victimes innocentes de toute forme de violence. ». 

(Sources : apic/gabonlibre/eglisecatholique.ga – DICI n°250 du 17/02/12)

 

http://www.dici.org/actualites/gabon-leglise-catholique-lutte-contre-les-crimes-rituels/ (17 février 2012)

 

 

 

Pour en finir avec les crimes rituels, commençons par en parler !

Faites passer cet article à vos amis, parents et connaissances !

 

 



 
Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:00

 

12 avril 2012

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Soutien aux sociétés civiles émerghentes enAfrique ...

La société civile dans le collimateur des politiques…

 

http://soutien-ste-civile.over-blog.com/article-ajoute-recemment-51928130.html

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 



« L'affaire Chebeya, un crime d'Etat ?»

 

6-f_jpg-q_x-20120403_043719.jpg

 

 

Floribert Chebeya


http://www.rfi.fr/emission/20120313-thierry-michel-marie-josee-bazana


--------------------------------------------

 

 

Bande annonce


 

 

   ----------------------------------------

 

RDC: vers une interdiction de la diffusion du film «l’affaire Chebeya, un crime d’Etat» ?


lundi 09 avril 2012

Par RFI

 

Le ministre de la Justice de la RDC recommande l’interdiction de la diffusion d’un film sur l’affaire Chebeya. Une affaire qui porte sur l’assassinat en juin 2010 du défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya, qui a donné lieu à un procès fleuve l’année dernière. Le procès s’est soldé par la condamnation de plusieurs officiers de police. Luzolo Bambi reproche au film intitulé « L'affaire Chebeya, crime d’Etat ?», d’être tendancieux, et de porter atteinte à la personne du chef de l’Etat.

Dans une lettre au président de la Commission nationale de censure, le ministre de la justice Luzolo Bambi demande de ne pas autoriser la diffusion du film en RDC.

Le ministre a deux reproches à faire. D’abord, le titre : « L’affaire Chebeya, un crime d’Etat ? » Même si la mention « un crime d’Etat » est suivie d’un point d’interrogation. Ensuite, il est reproché au réalisateur de laisser passer des séquences portant atteinte au chef de l’Etat. Par exemple, dans ce film on revoit des manifestants filmés lors des obsèques de Chebeya, qui scandaient « Kabila assassin au Congo».

Le ministre rappelle dans son courrier que le président de la République a démontré sa volonté de lutter contre l’impunité et permis à la justice de mener ses enquêtes en toute indépendance. Il est demandé au réalisateur Thierry Michel de revoir son montage

Cette interdiction jette un trouble parmi les ONG partenaires du film qui avaient pu le voir en projection privée à Kinshasa en mars. Parmi les partenaires, il y a aussi l’OIF, l’Organisation internationale de la francophonie, à quelques mois de son sommet qui se tiendra précisément à Kinshasa.

 

Thierry Michel, Réalisateur belge du film «L'affaire Chebeya, un crime d'Etat ?»

J’espère que cela a été un excès de zèle d’un ministre aux abois parce qu’il n’a sans doute pas fait son travail, et qu’il essaie par la censure d’étouffer la voix comme on a étouffé la Voix des sans-voix, et comme on a étouffé évidemment Floribert Chebeya.

 

-----------------------------

 

 

 

Repost 0
Published by Gérard Warenghem
commenter cet article

Présentation

  • : ACAT Info
  • : Il s'agit d'informer le public sur les actions de l'ACAT envers l'Afrique
  • Contact

Recherche